Friday, January 13, 2006

Notre injustice on-line.

Je fais suite à mon poste du mois de Novembre dernier intitulé Ajustons la justice de notre injustice!

A chaque fois qu'une affaire de ce genre apparaisse dans les bureaux de notre ministère d'injustice, aucune réaction ni réponse ne sortent de tous ces différents bureaux blindés, que le silence qui règne et on se croit dans une de ces séances du Yoga.

Sur le dernier rapport "Cinquante ans de développement humain au Maroc et perspectives pour 2025", le message était bien claire, tout le monde est d'accord pour un renouvellement et restructuration au niveau de notre ministère de justice, mais c'est à quand l'attente?

Cette affaire n'est qu'une parmi tant d'autres qui restent classées pour toujours dans les archives de notre ministère, et les citoyens marocains se retrouvent à chaque fois dans l'obligation d'adresser des lettres ouvertes au cabinet royal ou bien faire appel aux services des associations internationales des droits de l'homme, comme vous pouvez le voir sur ce lien : http://www.denonciation-injustice-maroc.fr.tc/

Enfin ce n'est pas les associations et les instances qui manquent chez nous!!!

Nous sommes à Dieu et à Lui nous retournions... Lhamdolilah!

Saturday, January 07, 2006

Le rêve des panneaux !

Les promotions sont faites pour appauvrir les pauvres !

Des panneaux publicitaires de toutes tailles et tous genres, fixes et mobiles, partout où on lance notre regard, de différentes banques et sociétés de crédits, n’arrêtent pas de nous harceler à chaque occasion, Ramadan, Aid Lfitr, Rentrée scolaire, Fin d’année, Aid Al Adha… et le pauvre citoyen continue a vivre pendant toute son existence dans le cauchemar de payer ses dettes ou bien d’aller en prison.

N’est-il pas le moment de parler d’un vrai code de travail pour que tout marocain puisse garantir une vie meilleure à sa famille.

Arrêtez de rêver, vous dit cette courageuse brebis !!!

Aidkom Mabrouk.

Monday, January 02, 2006

Des figures a vendre !

Sommes-nous satisfait de la qualité et l'utilité des infos diffusés sur nos différents journaux et magazines nationaux?

Tous les lecteurs marocains ont remarqué dernièrement les différents changements que connaissent notre presse écrite au niveau de la présentation, un look aussi attirant que les sujets traités, sans oublier les grands titres "à la une" qui n'ont rien à voir avec le contenu. Devant l'absence total de l'art de l'écoute chez nous, le citoyen marocain s'encercle dans la routine de boycoter quelques journaux et magazines, et chercher a remplir le vide par un nouveau design.

C'est vrai que dans un pays où l'ignorance bat tous les records, les photos sont beaucoup mieux vendues que les sujets, mais le plus grave c'est de voir que notre presse prend ceci comme un point fort pour vendre et accroitre ces chiffres d'affaires, et des fois en voyant ce qui est diffusé, on sent cette différence entre toutes les éditions, et on croit même que quelques-uns ont l'authorisation de diffuser ce qui leurs semble le mieux demandé, surtout en parlant des secrets du palais et autres sujets qui étaient pas longtemps que cela interdit a en parler, et cette interdiction est toujours valable pour ceux qui ne sont pas authorisés.

A notre grand étonnement on se retrouve face à une vague d'informations où le vérité est difficile a trouver sans une loupe, et les vedettes (je veux dire les journalistes..) continues a afficher leur photos devant et au-dessus de chacun de leur sujet pour les connaitre en public, dans les cafés et partout, ce qui me laisse parler franchement d'un manque de professionalisme et de compétences, mais Lhamdolilah, ils nous restent encore quelques journalistes vrais qui refusent de faire parti de ce groupe et de céder à cette phobie, ceux qui garde encore le côté noble de ce métier.

Toujours au sujet de mettre sa photo à côté de chaque sujet écrit, on se retrouve des fois et dans la même édition de voir la photo du même journaliste jusqu'à trois fois, il ne manque que de les photograpier sur différentes positions et décors, ainsi les lecteurs ne vont plus avoir marre de regarder leurs figures, ici notre vedette est heureux en faisant son grand sourire, et sur ce sujet il se trouve qu'il est un peu malheureux, c'est normal, il faut faire un peu du théatre selon le sujet traité.

Entre toutes ces photos, nous lançons un grand cri d'alarme et nous demandons une presse compétante, une presse qui joue tout simplement son rôle en informant les citoyens de la vraie situation dans laquelle on se retrouve.

Et pour ne pas agraver les choses plus que cela, je vais pas vous parler de nos deux chaînes télévisés cette fois, en vous laissant le droit de les juger vous même.

Stop!